Abidjan, le 27 dĂ©cembre 2022- Le prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale, Adama Bictogo, a dĂ©clarĂ© qu’au cours de la session ordinaire 2022 de l’AssemblĂ©e nationale qui aura durĂ© du 02 avril au 27 dĂ©cembre, ce sont au total 65 projets de loi qui ont Ă©tĂ© examinĂ©s puis adoptĂ©s par l’Institution contre 23 projets de loi en 2021.

Adama Bictogo a dressĂ© ce bilan, le mardi 27 dĂ©cembre 2022 Ă  Abidjan-Plateau, au cours de la sĂ©ance de clĂŽture des activitĂ©s de la session ordinaire 2022 de l’AssemblĂ©e nationale, Ă  laquelle a pris part le Vice-PrĂ©sident de la RĂ©publique, TiĂ©moko Meyliet KonĂ©. Il Ă©tait accompagnĂ© du Premier Ministre Patrick Achi, de nombreux membres du Gouvernement et du Corps diplomatique.

« Ces textes sont rĂ©partis comme suit : 11 textes adoptĂ©s en Session extraordinaire et 54 textes adoptĂ©s en Session ordinaire. Ainsi, 26 projets de loi ordinaires, 13 projets de loi de ratification d’ordonnances et 15 projets de loi de ratification de Conventions internationales ont Ă©tĂ© adoptĂ©s », a expliquĂ© le prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale.

Sur les plans institutionnel, juridique et politique, l’AssemblĂ©e nationale a votĂ© la loi portant modification de la loi n°2001-634 du 09 octobre 2001 portant composition, organisation, attributions et fonctionnement de la Commission Ă©lectorale indĂ©pendante (CEI) qui vient conforter les engagements issus de la cinquiĂšme phase du dialogue politique.

Au niveau Ă©conomique et social, elle a adoptĂ© l’ordonnance n°2022-300 du 04 mai 2022 portant exonĂ©ration du droit de douane sur les importations de blĂ© dans le cadre de la lutte contre la vie chĂšre. Elle a Ă©galement adoptĂ©, dans le cadre de la loi de finances 2023, un budget qui s’équilibre en ressources et en charges Ă  11 694 363 921 834 milliards de FCFA avec un taux de croissance projetĂ© Ă  7,3%.

Concernant le volet sĂ©curitaire, l’AssemblĂ©e nationale a donnĂ© l’autorisation au PrĂ©sident de la RĂ©publique de ratifier l’ordonnance n°2021-431 du 08 septembre 2021 portant crĂ©ation de l’AcadĂ©mie internationale de Lutte Contre le Terrorisme (AILCT) de Jacqueville.

Sur le plan judiciaire, un nouveau Code de procédure pénale a été adopté avec en appoint un renforcement des stratégies de lutte contre la corruption, à travers le projet de loi relatif au PÎle économique et financier.

Les dĂ©putĂ©s se sont Ă©galement fĂ©licitĂ©s de la qualitĂ© du travail gouvernemental, conformĂ©ment Ă  la vision stratĂ©gique du PrĂ©sident de la RĂ©publique, Alassane Ouattara, qui a permis Ă  notre pays de conforter sa place de leader sous-rĂ©gional, Ă  travers plusieurs actions d’envergure

Entre autres, la revalorisation salariale des fonctionnaires et agents de l’État et le relĂšvement du SMIG Ă  hauteur de 25%, le faisant progresser de 60 000 F CFA Ă  75 000 F CFA, ainsi que toutes les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la chertĂ© de la vie.

Narcisse KONAN