SPORT

Election à la FIF: les candidats dont Drogba invités à « fédérer leurs compétences»

Publié par le 9 h 39 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

Election à la FIF: les candidats dont Drogba invités à « fédérer leurs compétences»

L’homme d’affaires, Koné Cheick Oumar, ex-président du Conseil d’administration de l’Africa Sports, invite les candidats à l’élection du président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) dont Didier Drogba à «fédérer leurs compétences» en vue d’une organisation forte.

Avec les « palabres » observés autour de la présidence de la FIF, le football ivoirien se meurt, s’est insurgé jeudi à Abidjan Koné Cheick Oumar, lors du lancement officiel de « Défis Ivoire », une plateforme qui a pour vocation de fédérer les forces et intelligences dans l’intérêt du pays.

Fondateur de Défis Ivoire, Koné Cheick Oumar, veut notamment fédérer les compétences de la Côte d’Ivoire pour une nation rayonnante quelles que soient les différences. Dressant un tableau sombre du secteur du football, il a invité les animateurs à se parler et trouver une solution locale.

De ce fait, il a appelé les candidats à l’élection du président de la FIF, notamment l’ex-international Didier Drogba, Idriss Diallo et Sory Diabaté à « fédérer leurs compétences » pour dégager un consensus afin d’impulser davantage le football ivoirien.

La FIFA, selon lui, intervient dans le processus de l’élection du président de la FIF parce que « le mur est fissuré », en allusion à une brèche dans la gestion du football ivoirien, toute chose qui « risque d’aggraver » le fonctionnement de l’organisation.

Si la FIFA met en place un Comité de normalisation, à la suite du blocage dans le processus d’élection du président de la FIF, cela pourrait générer « la catastrophe », a laissé entendre l’ex-président de l’Africa Sports, craignant une intervention relativement longue.

Au Cameroun, a-t-il fait observer, l’intervention de la FIFA a duré quatre ans, contre deux ans au Mali. Mais, « le pire, ce n’est pas le nombre de temps », car avec ce comité de normalisation, la FIF va « fonctionner à minima ».

« Notre football va fonctionner à minima et pendant combien de temps », s’est-il interrogé, s’inquiétant pour une participation efficace des Éléphants aux prochaines Coupes d’Afrique des Nation, et la coupe du monde ainsi que les championnats et coupes d’Afrique.

« C’est pour cela j’appelle rapidement les présidents de clubs à se lever pour que nous évitons ça », car « si on dit à la FIFA qu’on s’entend (nos différends), on peut trouver une plateforme de discussion entre nous », a-t-il lancé.

M. Koné Cheick Oumar, à travers la plateforme Défis Ivoire envisage d’écrire à la FIFA afin de laisser les acteurs du football ivoirien régler leurs problèmes. Et ce, en fédérant leurs synergies avec en ligne de mire l’intérêt de la nation et les compétences indéniables.

Pour lui, les crises à la tête des organisations de gestion des clubs et de la plus haute instance du football en Côte d’Ivoire, sont dues au fait que les gens prennent les clubs et la fédération pour en faire leur « business ».

Défis Ivoire se veut également une plateforme de discussions et de recherche de pistes de solutions quant aux problématiques majeures ivoiriennes, afin de relever les défis dans tous les domaines pour le bien-être des Ivoiriens.

Au plan politique, il a dit que « la Côte d’Ivoire est en train d’aller dans un précipice ». D’où, faudrait-il des voix intermédiaires qui viennent pour fédérer les compétences pour apaiser et permettre aux acteurs de se parler afin que la présidentielle du 31 octobre 2020 se déroule dans la paix.

« Il faut que les gens se parlent et que les compétences se mettent ensemble pour le bien-être des Ivoiriens», a-t-il insisté, tout en promettant mettre en place un Comité formé de personnalités pour rencontrer les leaders politiques dont le chef de l’Etat et le Premier ministre.

« Sortons de nos officines de destruction et mettons nous ensemble, fédérons nos compétences pour le bien-être des Ivoiriens », a-t-il poursuivi, exhortant la classe politique ivoirienne à privilégier la discussion afin de mettre en place des textes adéquats allant dans le sens du consensus.

Les Ivoiriens vont aux urnes le 31 octobre 2020, date fixée par la Constitution. Plus de 40 candidatures ont été officiellement déposées, et le Conseil constitutionnel devrait se prononcer, dans les jours à venir, sur la conformité des dossiers au regard de la loi fondamentale.

kn

Dijon : un attaquant ivoirien rejoint le DFCO ! (officiel)

Publié par le 7 h 53 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

Dijon : un attaquant ivoirien rejoint le DFCO ! (officiel)

L’attaquant ivoirien Roger Assalé (26 ans) s’est engagé ce samedi avec Dijon.

Dijon, qui s’apprête à perdre son attaquant et capitaine Julio Tavares, a officialisé ce samedi l’arrivée de l’avant-centre Roger Assalé en provenance des Young Boys de Berne. L’international ivoirien a signé un contrat de quatre ans avec le DFCO, qui a déboursé 4 millions d’euros pour s’attacher ses services.

kn

Blocage de l’élection du président de la FIF: la FIFA institue une commission pour entendre les parties

Publié par le 9 h 40 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

Blocage de l’élection du président de la FIF: la FIFA institue une commission pour entendre les parties

La Fédération internationale de football association (FIFA), l’instance internationale du football, a institué une commission dénommée «FIFA-CAF», ( Confédération africaine de football),pour entendre plusieurs acteurs du processus électoral devant conduire à l’élection du président de la Fédération ivoirienne de football ( FIF) dont le président de la Commission électorale de cette institution René Diby.

« Sur le fondement des documents qui nous ont été remis et des informations à notre disposition, par ailleurs, la FIFA et la CAF ont décidé d’instituer une Commission FIFA-CAF chargée d’entendre les parties suivantes individuellement», indique la FIFA dans un courrier adressé lundi dernier au directeur exécutif de la FIF.

Selon le courrier, cette Commission «FIFA-CAF» entendra ainsi le président de la Commission électorale René Djedjemel Diby, le vice-président de la Commission électorale Ernest Kouassi Kaunan, les autres membres de la commission électorale ( Mamadou Soumahoro, Lucien Boguinard, Antoine Niamien, Irié Bi Toh, Fulgence Ahobaut Besset, Alexandre Kouadio Kouadio, le président de la FIF Augustin Sidy Diallo, les autres membres du comité d’urgence et le secrétaire général de la FIF Jean-Baptiste Sam Etiassé.

La secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura précise par ailleurs, dans le courrier que cette Commission échangera à distance ( par visioconférence individuelle avec les personnes sus-citées) en raison de la situation sanitaire. Mme Samoura a conclu en invitant le directeur exécutif de la FIF à informer les personnes concernées et faire parvenir à la FIF leurs adresse Email d’ici au jeudi 03 septembre prochain « afin qu’elles puissent être chacune invitée directement à la visioconférence individuelle prévue ».

Le processus de l’élection du président de la FIF est bloqué depuis le 12 août dernier en raison des divergences entre les membres de la Commission électorale de cette institution sur l’éligibilité des candidats. La semaine dernière, la FIFA s’est opposée à l’idée de la recomposition de cette Commission électorale de la FIF proposée par le bureau exécutif sortant de cette institution invitant l’institution électorale initiale à poursuivre son travail.

Après cette décision de la FIFA, la Commission électorale de la FIF présidée par son vice-président Ernest Kouassi Kaunan ( en l’absence de son président René Dibiy qui a claqué la porte) a rejeté jeudi dernier, dans une décision, la candidature de l’ex-footballeur international ivoirien Didier Drogba pour l’élection à la présidence de cette institution retenant celles de ses adversaires Sory Diabaté et Idriss Yacine Diallo.

Selon la Commission électorale de la FIF, M. Drogba est inéligible à cette élection parce qu’il « ne remplit pas toutes les conditions d’éligibilité, en l’occurrence, la présentation de sa candidature par au moins huit membres actifs» de la FIF.

Quatre candidats, rappelle-t-on, ont déposé leur dossier de candidature pour l’élection à la présidence de la FIF qui devrait se tenir le 05 septembre prochain. Il s’agit de MM. Idriss Diallo, Sory Diabaté, Didier Drogba et Paul Koffi Kouadio.

kn

Barcelone : Lionel Messi met sa menace à exécution!

Publié par le 0 h 00 min dans INTERNATIONAL, SPORT | 0 commentaire

Barcelone : Lionel Messi met sa menace à exécution!

Lionel Messi est bien décidé à aller au bras de fer avec les dirigeants du Barça. L’Argentin vient de mettre à exécution ses menaces en séchant les tests relatifs au Covid-19 avec son club. 

Attendu ce dimanche pour faire le test PCR pour savoir s’il était positif à la COVID-19 et retrouver ses coéquipiers, Lionel Messi ne se serait pas présenté, comme cela était prévu. En effet, le joueur veut quitter le FC Barcelone et aurait décidé purement et simplement de ne pas se rendre à cette petite réunion.Mardi dernier, le joueur avait envoyé une lettre recommandée pour signifier sa volonté de quitter le Barça.

L’attaquant argentin, désireux de quitter le Barça, engage donc un bras de fer avec sa formation, sachant que tout joueur n’ayant pas effectué de test PCR ne pourra prendre part aux entraînements collectifs selon les protocoles sanitaires instaurés en Liga.

La décision du sextuple ballon d’Or semble irréversible, il veut d’une façon ou d’une autre quitter le FC Barcelone cet été. Son départ continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive, La Pulga fait donc rêver les grands actuellement. On parle de Manchester City de Pep Guardiola, qui est le plus proche d’un recrutement de la star argentine.

Pour rappel, la reprise de la Liga est prévue le 12 septembre. La fermeture du mercato en Europe est quant à elle attendue pour le 5 octobre. Manchester City devrait vite s’activer dans les négociations pour se payer les services du meilleur joueur de l’histoire de la Liga.

kn

Processus électoral à la FIF : le courrier de la FIFA au Directeur Exécutif

Publié par le 6 h 35 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

Processus électoral à la FIF : le courrier de la FIFA au Directeur Exécutif

Processus électoral de la FIF : vos correspondances du 12 et 14 août 2020

sametiasse@gmail.com

Monsieur le Directeur Exécutif,

Nous nous référons à vos correspondances datées des 12 et 14 août 2020 qui ont retenu toute notre attention.

Après avoir analysé minutieusement les documents que vous nous avez envoyés, nous estimons que l’art. 100 des statuts de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) n’est pas applicable au cas d’espèce étant donné que nous ne sommes pas en présence d’un cas non prévu par les statuts ou d’un cas typique de force majeure. Par ailleurs, l’art. 42 al. 8 des statuts de la FIF mentionne clairement que la Commission électorale « a pour mission d’organiser et de superviser la procédure électorale de la FIF et de prendre toute décision y relative », y compris les décisions concernant les délais liés au calendrier électoral.

Par conséquent, sur la base de ce qui précède, la FIFA estime que le Comité d’Urgence n’est pas compétent pour « suspendre le processus électoral de la FIF », que ce dernier est donc toujours en place et qu’il doit reprendre sans délai.

À cet égard, la FIFA est d’avis que la Commission électorale devrait se réunir le plus tôt possible, afin d’entériner toute décision nécessaire par un vote, conformément aux dispositions pertinentes du Code électoral et en particulier ses arts. 7 et 8. Afin d’éviter tout malentendu et confirmer la validité du vote, nous vous recommandons de faire signer le procès-verbal par tous les membres de la Commission électorale ayant pris part à la réunion concernant la décision en question. Par leur signature du procès- verbal, les membres ne feront que confirmer le déroulement de la réunion, quelle qu’ait été leur position par rapport à l’objet du vote. Les décisions relatives aux candidats devront être communiquées à ces derniers selon les délais prévus dans les statuts et le code électoral de la FIF. Dans ce contexte, nous vous rappelons que tout candidat a la possibilité de contester les décisions de la Commission électorale devant la Commission de Recours pour les élections, sur la base de l’art. 10 du Code électoral.

De plus, en ce qui concerne la convocation d’une Assemblée Générale en session extraordinaire le samedi 29 août 2020 afin, entre autres, de délibérer de la « Recomposition de la Commission électorale », nous vous rappelons que selon l’art. 4 al. 3 du Code électoral de la FIF, « l’élection des membres de la Commission doit intervenir lors de l’Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) précédant l’Assemblée Générale Elective du Comité Exécutif ». À la lumière de ce qui précède, l’Assemblée Générale extraordinaire prévue pour le 29 août 2020, ne serait donc pas compétente pour élire des nouveaux membres de la Commission électorale.

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 P.O. Box 8044 Zurich Switzerland T: +41 (0)43 222 7777 www.FIFA.com

Enfin, nous portons également votre attention sur le fait que la compétence pour fixer une nouvelle date pour les élections, au cas où cela s’avèrerait nécessaire, revient au Comité Exécutif dans le respect des délais et des dispositions statutaires (cf. arts. 34 et 35 des statuts de la FIF).

Nous vous prions donc de bien vouloir nous informer sur la suite du processus électoral et de toute décision y relative et de nous envoyer tout document y relatif d’ici au 24.08.2020 au plus tard.

Nous vous remercions de prendre bonne note de ce qui précède et vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur Exécutif, l’expression de notre parfaite considération.

Véron Mosengo-Omba

Directeur de la division Associations membres

cc : CAF, Président de la FIF, Président de la Commission électorale

Kingsley Coman brise le rêve du PSG / Ligue des Champions (finale)

Publié par le 0 h 52 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

Kingsley Coman brise le rêve du PSG / Ligue des Champions (finale)

 

Le PSG affrontait le Bayern Munich en finale de la Ligue des Champions et le champion de France a subi la loi du club allemand (0-1) et de Kingsley Coman.

Kehrer© Fournis par Football 365 Kehrer « Rêvons plus grand ». Sur l’échelle des plus grands rêves qu’un club de football puisse avoir, affronter le Bayern Munich en finale de Ligue des Champions n’est certainement pas très loin du sommet. Mais il ne s’agissait déjà plus de rêver ou de s’émerveiller pour les Parisiens. Surpasser l’enjeu par le jeu, mettre le collectif avant le « Je » pour enfin accéder au Graal. Ce match opposait deux des attaques les plus létales d’Europe et qui dit match d’attaquants, dit match de gardiens. Et ce soir, on peut dire qu’ils étaient à la hauteur et ce, des deux côtés du pré. Dès la 18e minute, le « mur » Neuer montrait ses réflexes de gardien de Hockey devant Neymar, bien servi par Mbappé. En face, Navas était chanceux. La frappe croisée du droit signée Lewandowski heurtait le montant du portier du PSG, qui allait avoir l’occasion de s’illustrer quelques instants plus tard face à un coup de casque du redoutable polonais aux 5m50. Peu avant le repos, le PSG s’offrait une belle frayeur quand Kingsley Coman était retenu légèrement par le col dans la surface par Thilo Kehrer. L’arbitre ne bronchait pas néanmoins et les deux équipes rentraient aux vestiaires sans avoir pu altérer le tableau de marque.

Election du président de la FIF: la FIFA s’oppose à la recomposition de la Commission électorale

Publié par le 0 h 34 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

Election du président de la FIF: la FIFA s’oppose à la recomposition de la Commission électorale

La Fédération internationale de football association (FIFA) l’instance internationale de football, a estimé dans un courrier adressé à la Fédération ivoirienne de football (FIF) avec ampliation à la Confédération africaine de football (CAF) que l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) convoquée par le bureau exécutif sortant de la FIF « n’est pas compétente » pour recomposer la Commission électorale mise en place pour l’élection à la présidence de cette instance nationale du football.

La FIFA soutient que le Comité d’urgence mis en place par le bureau exécutif sortant, « n’est pas compétent pour suspendre le processus électoral de la FIF. Que ce dernier est donc toujours en place et qu’il doit reprendre sans délai».

« (…) A la lumière de ce qui précède, l’AGE prévue le 29 août 2020 ne serait donc pas compétente pour élire de nouveaux membres de la Commission électorale… La FIFA estime que le Comité d’urgence n’est pas compétent pour suspendre le processus électoral de la FIF, que ce dernier est toujours en place et qu’il doit reprendre sans délai », a tranché la FIFA dans ce communiqué se fondant sur l’article 4 alinéa 3 du code électoral de la FIF, l’article 100 des statuts de la FIF et l’article 42 alinéa 8 des statuts de la FIF.

« Après analyse minutieuse des documents que vous nous avez envoyés nous estimons que l’article 100 des statuts de la FIF n’est pas applicable au cas d’espèce étant donné que nous ne sommes pas en présence d’un cas non prévu par les statuts ou d’un cas typique de force majeure», a indiqué auparavant la FIFA dans ce courrier adressé à Jean-Baptiste Sam Etiassé, le secrétaire général de la Commission électorale et directeur exécutif de la FIF.

« La FIFA est d’avis que la Commission électorale devrait se réunir le plus tôt afin d’entériner toute décision nécessaire pour un vote conformément aux dispositions pertinentes du code électoral et en particulier en ses articles 7 et 8. Afin d’éviter tout malentendu et confirmer la validité du vote, nous vous recommandons de faire signer le procès-verbal par tous les membres de la Commission électorale ayant pris part à la réunion concernant la décision en question», a proposé la FIFA.

Le 12 août dernier, le Comité exécutif sortant de la Fédération ivoirienne de football ( FIF) présidé par Augustin Sidy Diallo a suspendu le processus électoral qui devait aboutir à l’élection du nouveau président de cette institution et a convoqué une assemblée générale extraordinaire prévue le 29 août prochain estimant avoir remarqué des « violations graves et répétées du code électoral ».

Cette assemblée générale extraordinaire, vise notamment à recomposer la Commission électorale et poursuivre le processus électoral qui est bloqué.

Cette décision du comité exécutif de la FIF de suspendre le processus électoral est intervenu après les divergences entre les membres de la Commission électorale de la FIF sur l’éligibilité des candidats à cette élection.

Quatre candidats ont déposé leur dossier de candidature pour l’élection à la présidence de la FIF qui devrait se tenir le 05 septembre prochain. Il s’agit de MM. Idriss Diallo, Sory Diabaté, Didier Drogba et Paul Koffi Kouadio.

kn

Côte d’Ivoire/ football: Yaya Touré vise la présidence de l’association des footballeurs ivoiriens (l’AFI)

Publié par le 0 h 00 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

Côte d’Ivoire/ football:  Yaya Touré vise la présidence de l’association des footballeurs ivoiriens (l’AFI)

Comme  Didier Drogba, Yaya Touré se dit aussi en possession d’un plan pour le football ivoirien dans l’avenir. Ayant connu le très haut niveau en Europe, l’ancien joueur de Manchester City compte apporter son expérience au profit du football ivoirien.

Si pour Drogba son rêve est de devenir le prochain président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), Yaya Touré compte plutôt être le prochain président de l’association des footballeurs ivoiriens.Yaya Touré voudrait devenir le prochain président de l’AFI pour mettre un terme aux décisions souvent prises qu’il juge hasardeuses et à son fonctionnement qu’il qualifie d’atypique. Le champion d’Afrique 2011 veut désormais se battre pour que ce groupement d’intérêts sache défendre les droits des footballeurs en Côte d’Ivoire.

« J’ai bien envie de m’engager oui, pour que les footballeurs ivoiriens puissent se réapproprier l’AFI. Ce n’est pas l’association d’un seul homme… L’AFI ne doit et ne peut appartenir qu’aux seuls footballeurs ivoiriens ! Et ce sera à nous, et à nous seuls, de décider de l’avenir de notre association », a-t-il déclaré.

Yaya Touré s’est dit indigné de la décision de l’AFI de ne pas soutenir Drogba. Pour lui, les arguments évoqués par Cyrille Domoraud ne l’ont pas convaincu.

B.E.HORTENSE

Élection FIF : Sory Diabaté promet au ministre Mamadou Touré un monde de confiance

Publié par le 9 h 18 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

Élection FIF : Sory Diabaté promet au ministre Mamadou Touré un monde de confiance

Le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes Mamadou Touré a reçu, le lundi 17 août 2020 à son cabinet au Plateau, Sory Diabaté, dans le cadre de l’élection à la présidence de la FIF.

Accompagné d’une délégation composée de présidents de clubs, anciens footballeurs, Sory Diabaté, candidat à l’élection à la présidence de la FIF, a présenté son programme  » Pour la Grandeur du football ivoirien  » au ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes. Les 11 points de ce programme pour permettre à la Côte d’Ivoire de retrouver sa performance, de redevenir une grande nation de football ont été exposés au ministre Mamadou Touré.

Le responsable de la Promotion de la Jeunesse en Côte d’Ivoire a pris l’engagement d’accompagner le candidat Sory Diabaté dans le programme de formation et de reconversion des jeunes et acteurs du football, si la liste conduite par Sory Diabaté venait à être élue au terme du processus électoral.  » Le programme de reconversion nous tient à cœur.

kn

League des Champions : le Bayern atomise le Barça (8-2)

Publié par le 6 h 51 min dans Mis En Avant, SPORT | 0 commentaire

League des Champions : le Bayern atomise le Barça (8-2)

Les Bavarois ont pulvérisé les Catalans 8 buts à 2 en quart de finale de la Ligue des champions, vendredi 14 août 2020, à l’Estadio de Luz de Lisbonne, solidifiant leur statut de favoris de la compétition.

Ce choc pour le troisième ticket de la demi-finale a été dominé par les hommes de Flick qui ont infligé une correction au FC Barcelone au terme d’une rencontre maitrisée de bout en bout.

La différence s’est faite lors du premier acte où les Bavarois ont inscrit la bagatelle de quatre réalisations, avec un doublé de Thomas Muller, un but en début de match et un avant la mi-temps.

Ivan Perisic avait doublé la mise et Gnabry avait scoré pour le 3-1. En seconde période, c’est Kimmich, sur un service cinq étoiles de Davies, qui aggrave la marque. Et le carnage s’est poursuivi avec Robert Lewandowski pour le 6-2 avant que Coutinho parachève la soirée avec un doublé pour le 8-2. Côté Barça, c’est David Alaba qui avait inscrit un auto goal pour le 1-1. Luis Suarez, suite à un enchaînement de toute beauté, avait réduit la marque à 4-2 au sortir de la pause.

Grâce à ce succès, le Bayern Munich accède aux demi-finales de la Ligue des champions. Il devra connaitre son adversaire ce soir après la dernière rencontre des quarts de finale qui opposera Manchester City à l’Olympique de Lyon.

kn