Le président américain Donald Trump qualifie ces décrets d’historiques. Il pointe du doigt les précédents gouvernements qui, selon lui, n’ont rien fait pour faire baisser le coût des médicaments, tout comme le Congrès où un projet de loi démocrate en ce sens est resté bloqué au niveau du Sénat.Le président dit vouloir faire passer les patients devant les lobbyistes. L’un de ses décrets vise notamment à diminuer le coût de l’insuline, dont le prix a explosé ces dernières années, si bien qu’un diabétique sur quatre est contraint de se rationner, selon une étude de l’université de Yale.Un autre décret autorise l’import de médicaments de pays où ils sont vendus moins chers, comme le Canada où de nombreux Américains vont s’approvisionner.

Ce point a été défendu à l’origine par les démocrates, ce qui vaut à Donald Trump les critiques de certains conservateurs.

Quant aux consommateurs américains, ils ne devraient pas voir la couleur de ces baisses de prix dans l’immédiat. Les agences fédérales s’engagent dans des négociations avec les groupes pharmaceutiques et ces décrets pourraient être contestés devant les tribunaux