Élection FIF: Après avoir reçu le parrainage des arbitres/Didier Drogba rompt enfin le silence.

L’ancien capitaine des Éléphants et candidat à la présidence de la FIF, Didier Drogba a officiellement reçu le parrainage de l’Amicale de l’Amicale des arbitres de football de Côte d’Ivoire (Amafci). Ces arbitres conduits par Roland Danon, ont choisi le candidat Didier Drogba, au lendemain d’une assemblée générale extraordinaire tenue à la veille à Yopougon pour selon eux donner un cachet légal et légitime au choix de L’Amaf- ci, Ravi de cette considération des arbitres, Didier Drogba a adressé un message

« Vous me donnez une crédibilité qui n’est pas négligeable parce que c’est vrai que moi ancien joueur, vous anciens arbitres ou arbitres en activité, nous sommes des collègues et on connaît l’importance de chacun des acteurs dans ce schéma. Et les arbitres, ce n’est pas une petite affaire comme on le dit chez nous parce que sans arbitre il n’y a pas de règles qui sont respectées. Les responsables du football ivoirien doivent faire de vous une priorité aussi. Puisque la qualité du jeu dépend énormément de votre capacité et des moyens que vous aurez eu à votre disposition pour élever le niveau de jeu du football ivoirien.  Je vous remercie pour la confiance. Je remercie toutes les équipes ici qui ont travaillé dans ce sens pour obtenir ce parrainage. Ce n’est pas finit. C’est vrai qu’on est content, on savoure ce parrainage, mais le combat, fair-play bien sûr, je tiens à insister, parce que beaucoup de choses se disent sur la toile, mais comme vous avez pu le constater à aucun moment je n’ai réagi parce que ce qui doit primer en un c’est la paix entre les ivoiriens. J’insiste moi-même en tant qu’ambassadeur de la paix je me vois mal en train d’attaquer ou d’insulter quelqu’un.  Ce n’est pas parce qu’on est dans une élection où les enjeux sont importants qu’il faille forcément sortir de ce cadre fraternel que le football propose. J’invite tout le monde, c’est vrai le football est un sport qui déchaîne les passions aujourd’hui parce que c’est notre passion donc que les ivoiriens comprennent que c’est vrai qu’ils sont passionnés aussi c’est pourquoi ils expriment leur sentiment et leur ressentiment, mais, comme je l’ai dit en sortant de l’AG à Yamoussoukro, je ne me lance pas dans ce combat si je ne suis pas sûr de mes forces. Vous faites partie de mes forces. Je vous remercie et ensemble pour le renouveau du football ivoirien.

KN

 

Partager cet article :
468 ad

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *