Côte d’Ivoire/ Virginie Aya Touré (Rhdp) : « Nous souhaitions un climat de paix pour la présidentielle »

« Nous souhaitons un climat de paix pour que la compétition à l’élection présidentielle se passe sainement, cependant nous demandons à nos braves femmes d’être des artisanes de la paix », a exhorté ses interlocutrices, lors d’une rencontre, samedi 3 octobre 2020 à Dabou (Sud-Ouest du pays), Virginie Aya Touré, secrétaire chargée du monde associatif des groupements féminins du Rhdp, Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, en tournée de mobilisation et de sensibilisation, pour la présidentielle du 31 octobre 2020.

A à la réunion initiée avec des militantes du parti présidentiel à Débroumou, elle a investi la présidente de l’association des femmes battantes de la localité. 

A quelques 23 jours de la tenue de la présidentielle du 31 octobre en Côte d’Ivoire, la tension reste vive entre le pouvoir du Président sortant, Alassane Ouattara, et l’opposition significative conduite par l’ancien d’Etat Henri Konan Bédié, patron du Pdci, Parti démocratique de Côte d’Ivoire, farouchement opposé, comme ses alliés, au 3e mandant du leader du Rhdp.  

Du dimanche 4 octobre au mercredi 7 octobre 2020, une mission conjointe de l’Onu, Organisation des nations-unies, l’Ua, Union africaine, et de la Cédéao, Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest, a rencontré les gouvernants du pays dont Alassane Ouattara, les partis politiques de l’opposition significative et la société civile, en vue de comprendre la situation de crise, et suggérer des solutions, pour un scrutin présidentiel apaisé, transparent et inclusif. Objectif : éviter une crise postélectorale comme en 2010-2011. 

Riche’O

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *