Côte d’Ivoire : une éducation à refaire

La politique de scolarisation obligatoire lancée par Alassane Ouattara en 2015 peine à porter ses fruits.

Depuis 2015, l’école est devenue obligatoire pour tous les enfants ivoiriens âgés de 6 à 16 ans. C’était une priorité d’Alassane Ouattara depuis son accession à la présidence. Mais, avant de pouvoir rendre l’école obligatoire pour les élèves du primaire et les collégiens, encore fallait-il aménager assez de salles de classe et recruter assez d’enseignants pour les accueillir.

Dotée pour sa mise en œuvre d’un budget de 700 milliards de F CFA (plus de 1 milliard d’euros), cette politique de scolarisation obligatoire (PSO) visait à « donner à toutes les filles et à tous les fils » de Côte d’Ivoire « le droit à l’éducation et à une formation de qualité ». « En cinq ans, nous avons ouvert davantage de classes qu’au cours des vingt années précédentes », soulignait le président Alassane Ouattara en 2018.

kn

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *